Topo sur le laser : un traitement innovant contre l’hyperhidrose

Maladie qui se manifeste par une transpiration excessive, l’hyperhidrose fait de nombreuses victimes. Des traitements existent actuellement pour y remédier. Focus sur le laser.

Une technologie récemment introduite en Suisse

Déjà populaire aux États-Unis ainsi qu’au Canada, le laser MiraDry a récemment fait son apparition en France. Cette technologie sophistiquée a été conçue pour mettre fin à l’hyperhidrose axillaire. Cette maladie détériore la qualité de vie, car elle occasionne une hyper transpiration au niveau des aisselles.

Laser : une solution efficace contre la transpiration

Les dermatologues recommandent souvent l’utilisation d’un anti-transpirant disponible en pharmacie pour limiter la transpiration excessive sous les aisselles. Si ce soin est inefficace, des séances d’ionophorèse à domicile ou en cabinet s’avèrent indispensables. Dans 99 % des cas, l’hypersudation est définitivement soulagée après 20 séances. À chaque séance, une vaseline douce et indolore est appliquée sur les aisselles pour empêcher temporairement les glandes sudoripares de produire de la transpiration. À noter que le botox donne les mêmes résultats. Il peut être administré sous forme d’injections à raison d’une fois tous les 3 à 6 mois. Le laser a récemment fait son apparition grâce aux innovations technologiques. Il permet de détruire définitivement les glandes sudoripares sous l’effet de la chaleur. La destruction des glandes sudoripares au niveau des aisselles ne présente aucun risque sur la thermorégulation de l’ensemble de l’organisme. L’intervention est indolore, car elle est réalisée sous anesthésie locale. Deux séances suffisent pour soulager définitivement l’hyper transpiration. Le petit bémol : le laser entraine souvent l’apparition d’hématomes ou de gonflements. En revanche, ils disparaissent après quelques jours.

Classé dans
avatar

Médecin Genève

1-2 rue Firmin Massot 1206 Genève
Téléphone : 022 347 29 30

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.