Menu Fermer

Douleurs chroniques neuropathiques (OFF LABELL)

7% de la population souffre de douleur neuropathique.

La douleur neuropathique constitue un problème important de santé publique en raison de sa prévalence atteignant près de 7% de la population générale et de l’efficacité souvent limitée des traitements actuellement disponibles: en effet, seulement 30 à 40% des patients sont soulagés de plus de 50% de leur douleur par une approche pharmacologique.

Mimant la stimulation électrique du cortex moteur (une approche chirurgicale introduite dans les années 1990 ayant prouvé son efficacité dans plus de la moitié des cas) la stimulation magnétique transcrânienne présente l’avantage d’être non invasive. L’effet antalgique d’une seule séance est par contre transitoire. Elle est donc parfois utilisée pour sélectionner les patients éligibles pour une stimulation électrique implantée durable ou dans l’attente de leur opération.

Diminution de la douleur d’au moins 30% chez plus de la moitié des patients ayant suivi un traitement par rTMS.

Alors que la stimulation à basse fréquence du cortex moteur a montré son inefficacité, la stimulation à haute fréquence de cette même zone diminue significativement la douleur: diminution d’au moins 30% chez plus de la moitié des patients, diminution de plus de 50% pour un tiers d’entre eux.

Pour les patients présentant un profil de douleur approprié, une séance de stimulation semble avoir des effets antalgiques perdurant pendant une semaine. La répétition des séances augmente l’effet et le prolonger dans le temps.

Le niveau de preuve de l’effet antalgique de la rTMS dans les douleurs neuropathiques est A – le meilleur niveau. La rTMS a également montré son efficacité dans d’autres douleurs non-neuropathique, en particulier la fibromyalgie.