Tests sérologiques détectant les anticorps dirigés contre Coronavirus COVID 19

Il est pratiquée par les laboratoires rattachés à notre Institut. Le test pratiqué est au minimum 98% spécifique (détecte le virus et pas un autre virus) et 95% sensible (détecte le virus quand il est présent).

Ce test n’est pas le test classique de dépistage pendant l’infection. En effet, en cas de symptômes grippaux nous nous vous proposons d’effectuer les tests de détection direct du virus dans le nez.

Une simple prise de sang est effectuée. Pas besoin d’être à jeun.

La méthode validée est la PCR. Le test est marqué CE.

Le test n’est pas remboursé par l’assurance de base. Cout 46 chf.

Le résultat ne dépends pas si vous avez ou pas eu des symptômes, mais juste montre que vous avez probablement eu une exposition en cas de positivité.

Les tests recherches des anticorps contre un des 2 zones du virus principalement. La protéine S (ou spike), qui permet l’entrée du virus dans la cellule, et la protéine N (protéine interne du virus).

Le test sanguin va vous donner une bonne idée de votre immunité et de l’exposition au virus. Toutefois, il ne peut vous assurer que vous n’êtes pas contagieux et que vous ne serez pas réinfecté. Le test peut être faussement positif ou faussement négatif. Donc vous rassurer faussement !

Attention :

- On ne peut statuer sur la contagiosité du patient par le test !
- Les tests sont négatifs la première semaine de l’infection.
- Nous ne connaissons pas le temps pour créer (produire) les anticorps contre le virus
- Nous ne connaissons pas si le fait d’être positif confère une immunité
- Nous ne savons pas également si cette dernière est durable

La prise de sang n’a aucun intérêt si les symptômes viennent d’apparaitre (moins d’une semaine)

Mécanisme :

Le corps répond à l’attaque du virus par la production d’anticorps. Ceci est un mécanisme que l’on voit dans toute les infections. La réponse par l’organisme est une réponse « retardée » à l’infection.

Il existe 3 types d’anticorps :

a) Les IGM :

Les premiers à apparaitre.
Ils commenceraient dès le 5ème jour, pour devenir détectable au 7ème jour.
Ils semblent persister longtemps, environ 7 semaines.

b) Les IGG :

LA production de IG G est très rapide après les IG M, et peut apparaitre en même temps.
On pense que la majorité des patients ayant été infectés sont positif à la 2ème semaine.

On pense que le taux (la quantité) est proportionnel à la sévérité de l’infection.

c) Les IG A :

Les Ig A sont produite a partir du 15ème jour, suivant l’apparition des symptômes. On pense qu ils permettent de dire que l’infection n’est pas si récente.

Attention :

- On ne sait pas comment les anticorps sont produit chez les personnes infectée mais sans symptômes (porteur)

- Les anticorps ne permettent pas de statuer si la personne est contagieuse ou pas ! En effet, on ne mesure pas le virus mais seulement la réponse du corps.

- On ne connait pas encore la dose qu il faut du virus pour infecter une autre personne.

- De plus nous ne connaissons pas la dose qui déclenche une réponse immunitaire d’anticorps

Protection et risque d’infection à nouveau :

- Le taux d’anticorps qui pourrait nous protéger est inconnu. (Anticorps neutralisant).
- De plus on ne sait pas les quels de ces anticorps sont neutralisant.
- Probablement plus la quantité d’anticorps est grande, plus la protection est grande.

En conclusion, aucun test ne peut vous assurer que vous n’êtes pas contagieux et que vous ne serez pas réinfecté. Le test peut être faussement positif ou faussement négatif. Donc vous rassurer faussement !

Quelles autres méthodes existent :

Lors de l’infection : (toux, symptôme grippaux, température)

1. Les tests moléculaires détectant le génome du virus (DNA)

- C’est le test recommandé
- Par PCR.
- Prélèvement dans le nez.
- Le test peut s’avérer faussement négatif, si le test est réalisé trop tôt (faible charge virale)

2. Le test antigénique qui détecte les protéines spécifiques du virus

- C est le test n’est plus recommandé
- Par PCR.
- Prélèvement dans le nez.