Arrêter de fumer

Grâce à nos thérapeutes naturopathes de multiples horizons, nous vous proposons: une combinaison de techniques afin d’arrêter définitivement le tabac. L’approche médicale est couplée avec la médecine naturelle pour en optimiser les biensfaits. Chaque méthode à elle seule permet des résultats, mais l’approche multidisciplinaire nous semble la plus efficace.

Le tabac tue et coûte très cher. Il réduit votre espérance de vie, bouche les coronaires, bouche les artères, vous empêche de bien respirer, et vous expose à une multitude de cancers. Nous vous proposons dans notre institut: L’approche médicamenteuse (Patch, Champix, Zyban), Acupuncture, Hypnose, et Psychothérapie comportementale. Homéopathie, Phytothérapie, Diététique. N’oublions toutefois pas que votre volonté d’ARRÊTER est primordiale.

Les médicaments

ZYBAN® (bupropion)

Il est recommandé de débuter le traitement par ZYBAN avant l’arrêt effectif du tabac, ce dernier devant être effectué de préférence au cours de la 2ème semaine de traitement, la posologie maximale est de 150 mg par prise et de 300 mg par jour. Cette posologie ne doit jamais être dépassée, la durée de traitement est de 7 à 9 semaines. En l’absence d’efficacité à la 7ème semaine, il n’y a pas lieu de poursuivre le traitement. ZYBAN est contre-indiqué chez les patients ayant un trouble convulsif évolutif ou présentant un quelconque antécédent convulsif, chez les patients ayant une tumeur du système nerveux central connue et chez les patients en cours de sevrage alcoolique ou de sevrage en benzodiazépines. Il est contre-indiqué chez la femme enceinte et le fumeur de moins de 18 ans.

CHAMPIX

CHAMPIX est un antagoniste partiel des récepteurs nicotiniques, c’est à dire qu’il cible les mêmes récepteurs que la nicotine. 
Il est important de prendre CHAMPIX régulièrement à la même heure chaque jour. 
Si vous oubliez de prendre un comprimé de CHAMPIX, prenez-le dès que vous vous en apercevez. S’il est presque l’heure de prendre votre prochain comprimé, ne prenez pas le comprimé que vous avez manqué. CHAMPIX peut entraîner une fatigue, des nausées, des vomissements, une constipation, une diarrhée, une distension abdominale, une gêne gastrique, une difficulté à digérer (dyspepsie), des flatulences, une sécheresse buccale, une augmentation ou une perte de l’appétit, des rêves anormaux, des insomnies, des maux de tête, une somnolence, des sensations vertigineuses, et une perte du goût. CHAMPIX est contre-indiqué en cas d’allergie à l’un de ses constituants, chez l’insuffisant rénal chronique, chez le nourrisson, l’enfant et le jeune adulte (moins de 18 ans). CHAMPIX ne doit pas être utilisé pendant la grossesse et l’allaitement. 
Utiliser CHAMPIX avec précaution en cas d’antécédents de dépression et de troubles psychiques.

Les substituts nicotiniques

Différente préparations sont disponibles. Elles ne rendent pas dépendant et sont utilisables dès l’âge de 15 ans. Nous prenons l’exemple des produits nicorette étant donné que ce sont ceux que l’on prescrit. Le patient optera pour la solution qui lui convient le plus. Les substituts nicotiniques n’entraînent pas de dépendance psychique. 
D’autre part, les substituts permettent d’absorber seulement de la nicotine, alors que la fumée du tabac contient également quatre mille substances toxiques. Les substituts triplent les chances d’arrêt à un an. Tous les substituts relâchent la nicotine de manière progressive et constante. La durée du traitement est de 2 à 6 mois. Le patient diminuera progressivement les doses. Nous n’obtenons plus les pics que procure la cigarette, ce qui aide à diminuer sa dépendance.

Aucune contre-indication n’est connue. Les femmes enceintes et les patients gravement malades devraient toutefois en parler avec leur médecin. Nicorette® pastille à mâcher. 
En mâchant la pastille, de la nicotine est libérée pendant env. 30 minutes. On doit sucer les comprimés avant de les mâcher, sinon des effets secondaires peuvent apparaître (Brulure estomac, maux de gorge). Dès que l’envie de fumer se ressent, on prend un comprimé.  » à la demande »… On débute par 10 gommes par jour. Maximum 30. Nicorette® Dispositif transdermique. 
Le dispositif transdermique Nicorette est un patch autocollant, libérant lentement de la nicotine qui est alors absorbée par voie de la peau. L’effet est ressenti après 30 minutes et se poursuit toute la journée. Plusieurs dosages existent. Nicorette® Microtab.
Nicorette Microtab est un comprimé sublingual, c’est-à-dire un comprimé qui se place sous la langue, où il libère lentement son principe actif, la nicotine. Sous cette forme galénique, la nicotine est principalement absorbée par la muqueuse buccale, alors qu’une plus faible partie est avalée.

Nicorette® Inhaler 
Nicorette Inhaler est constitué d’une cartouche comportant une pièce en plastique chargée de nicotine, dont la nicotine est inspirée avec l’air (inhalée) à l’aide d’un embout buccal. A chaque utilisation, on aspire plusieurs fois par l’embout: on aspire alors de l’air chargé de microgouttelettes de nicotine. En début de sevrage, on peut utiliser plusieurs cartouches par jour.

Symptômes de surdosage:

  • – diarrhée
  • – nausées
  • – bouche pâteuse
  • – insomnie
  • – impression d’avoir trop fumé

Nos coordonnées

Institut médical de Champel
1-2 rue Firmin Massot
1206 Genève
Téléphone : 022 347 29 30

Prendre rendez-vous

Vous pouvez nous poser vos questions ou prendre un rendez-vous en suivant le lien ci-dessous